The dress (& mood)

Mode

img_6842

 

On commence une nouvelle semaine, une semaine au goût différent, un goût de déjà-vu, qu’on espérait ne plus jamais connaître, un goût amer qui fait mal au ventre, un goût qui serre le coeur.

J’ai mal à ma France.

 

On vit chacun le drame, chaque drame qu’il peut arriver dans nos vies d’ailleurs, différemment, et si je suis plutôt discrète sur mes réseaux ces jours-ci, c’est que mes pensées sont ailleurs, je n’avais plus les mots, je ne savais même pas quoi ou comment vous dire… besoin d’un temps pour autre chose que ce pourquoi je suis là ici, à vous partager mes tenues, mes inspirations, de la bonne humeur.

J’ai eu ma famille chez moi au moment des faits, et c’était pour moi un soulagement, de pouvoir profiter d’eux, me réfugier dans leurs sourires, continuer à profiter d’ici avec eux parce qu’il le faut, parce qu’il y a nos enfants qui ne savent pas dans quel monde on vit et tant mieux.

Les jours passent, et la vie continue ainsi, bien sûr qu’elle continue, malgré l’horreur, malgré nos peurs, que ce soit ici, ou en France, …ou ailleurs. Et elle est si précieuse cette vie…

Et puis, ma fille est partie en vacances, loin de moi, encore plus difficile après tout ça, tout ce que l’on voit, se séparer, s’empêcher de trop penser, ré-apprendre à vivre mes journées sans elle parce qu’on a passé les derniers mois ici à être toujours collées. Ça peut paraître bête, mais c’est pour moi une montagne à surmonter que d’être loin d’elle. Autant vous dire que j’ai versé mon stock de larmes pour l’année (elle, pas du tout! aha)

J’aimerai vous dire que je n’ai pas peur mais c’est totalement faux. J’aimerai être insouciante comme j’ai pu l’être à 2o ans, mais je ne peux plus. Alors je fais de mon mieux pour continuer, parce que j’aime véritablement la vie, les rires et les sourires, la positivité, avancer, partager, et par dessus, j’aime profiter des instants qui me sont offerts, de bonheur, de la vie que nous avons choisi ici, parce que justement un moment on s’est dit, qu’elle était trop belle et courte pour ne pas en profiter ensemble, et que rien n’est éternel, rien n’est jamais acquis. Chaque jour me fait dire et penser en ce sens, chaque jour je me réveille en me disant que je suis libre, que je suis heureuse, que j’adore cette vie que l’on a construit, chaque jour je mesure ma chance malgré les épreuves, et je continuerai toute ma vie, à penser ainsi.

Et que personne n’aura ni mes mots, ni ma liberté, d’écrire, de poster, de parler de mode, et encore plus d’aimer.

 

 

img_6841

img_6840

img_6839

img_6825

img_6835

img_6836

img_6834

img_6832

img_6833

img_6826

img_6829-2

img_6828-1

img_6837

img_6827-1(je rêve ou j’ai une bête sur la jambe?)img_6842

Robe Free People (été 2015 mais reconduite cette année). Sandales Mango (soldes actuelles). Chapeau Oysho (soldes actuelles).

-je suis tombée amoureuse de tout le site Free People en vous cherchant le lien de la robe, mais malheureusement pas trouvé, je vous tiens au courant si elle réapparaît.

Publicités

3 réflexions sur “The dress (& mood)

  1. Comme il est bon de lire cet article si doux, si frais, avec les mots justes… même si je suis un peu en colère parce que je ne sens pas nos dirigeants ultra réactifs (je ne ferai pas de politique, car j’imagine que rien n’est simple au niveau diplomatique et sécurité nationale et internationale) mais bon sang… cela bouleverse tant de choses, tant de perspectives à venir…
    tes mots m’apaisent, je pense déserter un peu les réseaux sociaux , du moins , ne pas trop poster sur les miens, car je ne sais pas trop quoi dire , quoi montrer… c’est étrange!
    pour en revenir à ton post mode, qui fait beaucoup de bien, tu présentes la robe comme j’adore! la mienne attend d’être portée aussi, elle n’a besoin de rien d’autre tant elle se suffit à elle même!
    et chapeau à ton homme qui prend de bien jolies photos!
    rhooo je me suis bien étalée ma jolie (excuse moi) !
    je t’embrasse
    et courage pour l’éloignement avec ta mini puce!
    Mel

    J'aime

    1. Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis, je ressens la même chose, je ne suis pas ici pour parler politique ni pour dire ce qu’il faudrait faire comme je le disais, mais c’est une catastrophe d’être en état d’urgence et qu’il puisse arriver ce genre de choses… Qui arrivera de nouveau, on le sait bref. Je vais continuer à faire ce que j’aime et ce que je sais faire avec beaucoup d’amour et de passion, et vivre de la même façon…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s